La bête creuse

Christophe Bernard

Finaliste aux Prix du Gouverneur général 2018

Prix Jovette-Bernier 2018

Prix des libraires du Québec 2018

Prix Québec-Ontario 2017


La Frayère, Gaspésie, entre la montagne et la mer. Un orphelin joueur de tours aux origines obscures. Un facteur malfaisant et vantard. Un but controversé. Cent ans, vingt-quatre heures. Deux frères qui s’haïssent. Une partie de poker défiant les lois du hasard. Une bête chatoyante. Une boisson qui goûte l’or. Une odyssée nocturne dans la tempête. Un sorcier sans âge aux rancunes éternelles. Un téléphone rouge. Un kidnapping. Un gars de Montréal. Un party de chasse qui vire au pandémonium, quelques carabines, et Kill ‘Em All en boucle jusqu’aux petites heures du dernier matin. Comédie truculente, parente des Looney Tunes et du tall tale américain, où affleure une mélancolie crépusculaire, La bête creuse dépeint une Gaspésie hallucinée, creuset de prodiges et d’exploits inouïs. Avec ce premier roman, héritier de l’esprit des grandes œuvres comiques, de Rabelais à Thomas Pynchon, de Don Quichotte aux films de Buster Keaton, Christophe Bernard nous offre une fresque foisonnante, une chronique familiale hors-norme, nourrie par l’humour et la langue irréductibles de cette Gaspésie qu’on se raconte encore là-bas, dans les bars d’hôtel ou au large de la baie des Chaleurs.

Autres éditions de ce livre

Broché

  • Polygraphe, 2017, 720 p.
  • 13,00 × 20,95 cm
  • 32,95$
  • ISBN 9782896982943