Vie et opinions

Gottfried Gröll

OK OK dit Gröll la poésie c’est balancer des pavés d’émotion
dans la langue à coups de pioche sans préoccupations de blabla.
C’est exprimer des pensées qui ne sont pas celles du putois
ou du kakatoès mais se rapprochent plutôt de l’homme qui se
cache derrière l’homme. On débite d’amour de mort de flic
de fric et d’un tas d’autres trucs très chouettes qu’on trouve
en observant le monde à l’aide du regard et ça fait danser
le neurone de tête en rythme. Mais sur quel pied qui le sait?
Gröll a de la poésie plein les chaussettes qui lui remonte jusqu’à
la casquette et ça lui procure des scintillations de jovialité.
C’est mieux que de s’asticoter le bas du slip avec des pincettes.